Droite, gauche

Il marchait à vive allure vers le lycée, regardant ces pieds plutôt que devant lui. Il avait une cadence de marche assez étrange: il sautait de dalle en dalle en posant à chaque fois ses pieds au centre de ces dernières. Quand la forme des dalles changeait, il adaptait son allure et son amplitude, toujours à la recherche d’une certaine forme de perfection dans son mouvement. Si par mégarde il devait sauter une dalle et rebondir une seconde fois sur le pied droit, aussitôt il contrebalançait ce déséquilibre par deux petits sauts du pied gauche, avant de reprendre sa cadence. Il cherchait l’harmonie, l’ordre, dans chacune de ses entreprises. A ce titre, il n’aimait guère les chiffres impairs: chaque mouvement des parties du corps devait avoir sa symétrie, sous peine d’inconfort psychologique.

Et ce n’était pas tout.

Il avait une imagination débordante mais étrange. Ainsi, quand il commençait à faire quelque chose demandant une certaine motivation ou alors une activité qu’il aimait et qu’il aurait préféré partager, il imaginait que ses connaissances et amis proches l’observaient à travers une caméra invisible, flottant quelque part dans le ciel. Ils les imaginaient tous rassemblés dans la même pièce, autour du même petit écran, allumant la caméra et commençant à le regarder vivre. Alors, et alors seulement il pouvait se lancer dans son entreprise. Il voyait leurs réactions devant ce qu’il considérait être quelque chose de spécial, hors du commun. Alors il gagnait en reconnaissance auprès de ses âmes que lui appréciait, trouvant en quelque sorte un réconfort social ou une appartenance à un groupe, même fictif. Il espérait aussi secrètement impressionner les quelques personnalités féminines qui gravitaient dans sa bulle. Il aimait aussi penser que chaque moment de sa vie le rapprochait d’une sorte d’idéal que tout le monde lui enviait, mais qu’il était le seul à pouvoir atteindre et expérimenter. Dans son petit monde fait de contrastes, il se réjouissait de toucher à tout, tout apprendre, sans grande difficulté, devenant ainsi capable de discuter de chaque sujet avec une certaine profondeur. Il pouvait acquérir rapidement une bonne maîtrise de chaque nouvelle activité qu’il entreprenait, chaque sport, chaque art. Tout cela lui permettait de devenir chaque jour un peu plus caméléon, s’intégrant dans tout groupe qu’il était amené à côtoyer. Mais cette personnalité construite à visages multiples ne lui donnait pas de réponse satisfaisante quant au vrai chemin qu’il devait emprunter.
Alors il sautait d’expérience en expérience, se nourrissant de l’instant en espérant qu’un jour une ultime découverte lui ouvre les yeux sur sa vraie destination. Pied droit, pied gauche, dans cet ordre, à ce rythme, sur le chemin de la vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s