Des idées pour la vie – n°3

Des bribes de philosophie de vie, piochées au hasard de lectures.

« Je ne vous ai pas dit de vous débarrasser de la douleur. Je vous ai dit de la regarder, de la pénétrer, de la comprendre. On ne peut pas s’en débarrasser. Quand souffre-t-on? Quand on aime et qu’on est pas aimé en retour, on souffre. Pourquoi? Pourquoi souffrir? Que veut dire cette douleur? Elle veut dire qu’on pense à soi-même: c’est cela le fait. Et tant que l’on est centré sur son petit « moi », qui veut être aimé, qui craint de ne pas l’être, avec toutes les mesquineries qui accompagnent cet état, on éprouve évidemment quelque chose qui s’appelle douleur. Il en est de même lorsque l’on désire être célèbre et qu’on ne l’est pas. Si on veut continuer à vivre en souffrant, on est libre de le faire. Mais si on veut comprendre cette souffrance et la transcender, on l’examine sans indulgence et l’on découvre que cette avidité psychique est un manque de profondeur, de maturité. Cette compréhension est le commencement de la fin de la douleur. »

Jiddu Krishnamurti – Septième Entretien à Saanen, 5 Août 1962.

(également dans l’ouvrage Se Libérer du Connu, Editions stock, 1970)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s